Appelez-nous au

09 81 72 53 10

Augmentation du gaz : une conséquence du conflit ukrainien ?

Le conflit Ukraine-Russie inquiètent les français quant aux conséquences sur leur pouvoir d’achat. Les médias relatent que les cours du pétrole, du blé ou encore du gaz sont très volatiles. Mais l’augmentation des cours de l’énergie et notamment celui du gaz est-t-elle uniquement une conséquence du conflit ukrainien ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre dans cet article.

Le cours du gaz flambe

La semaine dernière, plusieurs médias révélaient l’explosion des cours du gaz. Le 24 février, le prix du gaz affichait une hausse de 50% sur le marché de référence européen Title Transfer Facility (TTF) qui est le marché néerlandais du gaz. Cette explosion du prix est une conséquence directe du conflit Ukraine-Russie. Cependant, même sans ce conflit, nous n’aurions pas échappé à l’augmentation du prix du gaz à un moment ou à un autre.

Un bouclier tarifaire instauré en octobre 2021

En octobre 2021 déjà, le gouvernement a été contraint de prendre des mesures pour limiter la baisse du pouvoir d’achat des français. Le bouclier tarifaire est l’une des mesures qui a été instaurée. Le prix du tarif réglementé du gaz a été gelé pour limiter l’augmentation des coûts de la facture. Ce qui a évité aux français de subir une hausse des prix du gaz en novembre et décembre. Sauf décision de prolongation, cette mesure protège les français jusqu’en avril 2022. Le coût du gaz augmentera alors mais la hausse aura moins d’incidences puisque les consommations seront plus faibles au printemps comparé à celles en hiver.

L’augmentation du cours du gaz n’a donc pas commencé hier. Dans un article précédent, on vous expliquait d’ailleurs plusieurs raisons à la flambée mondiale des prix du gaz, comme la perspective d’une pénurie en pétrole ou encore les conséquences du covid-19. A noter aussi le climat sec de 2020, au cours duquel les centrales au gaz ont été utilisées et ont fait flamber simultanément le prix de l’électricité et du gaz.

L’Europe dépendante de la Russie ?

La France et l’Europe s’approvisionnent en gaz essentiellement auprès de la Norvège et de la Russie. Cependant cette année, en raison de la pandémie, la production a été ralentie du côté de la mer du nord. C’est pourquoi l’Europe comptait sur la Russie pour compenser l’approvisionnement en gaz. Mais le géant du gaz russe Gazprom était concentré sur la construction du gazoduc Nord Stream 2. Chantier qui a beaucoup fait jaser les médias, retardé par des désaccords internationaux. L’Europe étudie plusieurs solutions afin de s’approvisionner en gaz auprès d’autres fournisseurs. Les Etats-Unis pourraient par exemple importer en Europe du gaz sous forme de GNL (Gaz Naturel Liquéfié).

Le conflit Ukraine-Russie est donc en effet l’une des conséquences de l’augmentation des prix du gaz, mais pas la seule.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn